top of page
20240221_171535_edited_edited.jpg
Citation de jung

À propos de moi...

Expliquer les raisons pour lesquelles je fais désormais ce métier n'est pas un exercice facile. Il y a des tas de raisons, et finalement devenir thérapeute était pour moi une sorte d'évidence que je prenais soin de dissimuler sous des tonnes de...croyances limitantes. Ne pas être légitime, l'idée fausse qu'un thérapeute doit être parfaitement aligné, "guéri" de toutes ses failles...

J'ai moi-même suivi une sophro-analyse des mémoires prénatales il y a quelques années, sans imaginer exercer un jour, mais bien m'en a pris car ça m'a simplement...sauvé la vie. Puis de « hasards en hasards » (ça existe çà?), l'évidence qui me pousse, le soutien de mes proches, j'ai enfin écouté mon cœur, et suivi cette formation quelques années plus tard.

J'ai la fierté d'être aujourd'hui certifié auprès de l'Institut Emergence Harmonique, avec comme professeure Christine Louveau, qui depuis 30 ans peaufine et perfectionne cette magnifique technique mise au point par le Dr Claude Imbert.

Le but de ce texte n'est pas de raconter ma vie, mais simplement de vous faire comprendre ce que je mets de moi dans l'exercice de ma pratique, quel thérapeute je suis. J'ai à cœur de me mettre à la hauteur des femmes et des hommes qui s'adressent à moi. Et pour cela, il faut de l'empathie et évidemment de l'écoute, pouvoir tout entendre sans jugement et avec bienveillance et ça ne s'apprend pas. Mais je suis aidé par mon hypersensibilité qui me permet de lire entre les lignes, de percevoir ce qui n'est pas dit, de ressentir intuitivement au-delà des mots.


Mais si je devais expliquer en des termes simples mes raisons profondes, ce serait en citant un acteur pour lequel j'ai une profonde tendresse et admiration, le regretté Robin Williams, qui disait:


« Je crois que les gens les plus tristes essaient le plus possible de rendre le reste du monde heureux. Car ils savent ce que c'est de sentir qu'on ne vaut absolument rien et ils ne veulent surtout pas que d'autres personnes se sentent comme ça »


Alors je n'ai pas la possibilité de rendre les gens heureux. C'est à chacun d'entre nous de trouver les ressources nécessaires pour accéder autant que faire se peut à une forme de sérénité, de conscience, ce qui tombe bien car la sophro-analyse est une thérapie où l'on est acteur de son changement.  Et pour la tristesse profonde, nous avons tous droit un jour ou l'autre à notre « part de pire», je m'en suis abreuvé longtemps jusqu'à la lie. Et puis elle est partie, laissant place à une immense sensibilité à la détresse des gens, une envie de modestement accompagner vers le haut celles et ceux qui auront besoin d'un intermédiaire entre eux et leur conscience supérieure.

Autrement dit, quelques qualités humaines de base ne font pas tout et c'est aussi grâce à mon histoire que je peux tout entendre et de toute façon je ne donne pas de conseils, je ne suis pas coach de vie, je vous écoute, vous aide à exprimer ce que votre mental censure, et surtout je suis à vos côtés quand, en état de conscience élargi, je vous guide sans induire dans le monde fascinant et extraordinaire de votre conscience.

Et c'est une joie de pouvoir jour après jour vous accompagner, de vous voir évoluer et ça n'a pas de prix...

Prendre conscience, douter, trébucher, comprendre, reprendre goût à la vie, ce passage tumultueux ou les craintes font place à l'espoir, la confiance, passer de la nuit au jour, entre le crépuscule...


Et l'aube...

Vous devez mourir plusieurs fois avant de commencer à vivre

Charles Bukowski

bottom of page